Se battre contre son poids…

Si vous êtes frustrée ou que vous vous détestez de ne pas être là où vous voulez être, alors c’est que vous vous y prenez mal !

…… Laissez-moi vous expliquer.

Pour envisager un changement et une croissance, nous avons besoin

1. d’une vision claire

2. d’un environnement adéquat

3. de dépasser les résistances du mental (qui sont plus fortes chez les personnes qui réfléchissent beaucoup)

Or, lorsque vous vous détestez ou que vous enviez d’autres personnes, vous vous nourrissez de haine, de frustration, de jalousie…de quoi empêcher l’atteinte de vos objectifs.

Après avoir exclu un problème métabolique ou hormonal, j’entends des femmes me dire: « je ne comprends pas pourquoi je stagne », « je fais pourtant tout ce qu’il faut ».

Vouloir comprendre à tout prix dans cet état d’esprit, envier autrui, se victimiser ou se battre est exactement ce qui vous maintient coincée.

« Des années que je me bats avec mon poids », « des années que je lutte… »

Énergiquement, vous attirez ce que vous vibrez.

Vos pensées créent vos émotions qui modifient la chimie de votre corps.

Tentez plutôt de trouver de la compassion pour vous-même (ahhhh mais c’est difficiiiiiile pour soi et tellement facile envers les autres) et où vous êtes en ce moment.

Trouvez de l’empathie pour vous-même et pour tout ce que vous êtes et avez été.

La compassion envers vous est le nutriment dont vous avez besoin pour progresser. Se détester vous maintient dans une boucle de rétroaction négative sans fin.

Prenez le temps d’examiner en quoi vous êtes encore trop dure et exigeante avec vous-même et voyez si vous pouvez y placer de la

compassion à la place.

Si cela vous dit, rejoignez mon groupe Facebook

Accès au groupe ici

Et si changer était facile ?

On se fixe très souvent des objectifs qui induisent des changements de notre part, on veut

• Mieux manger

• Perdre du poids

• Faire plus de sport,

• Boire moins d’alcool

• …,

Et on se persuade que changer, c’est extrêmement difficile….ce qui amplifie la vision négative du changement. Croire que le changement est difficile, c’est adhérer à l’un des plus grands mythes de notre société. La vérité est plus nuancée.

En réalité, nous changeons tous, en permanence. Il s’agit d’un processus incessant et qui ne demande que très peu d’effort en réalité…si on met les bonnes choses en place.

Je vous explique :

L’une des fonctions premières de notre cerveau, est précisément d’ajuster notre comportement, en fonction de notre environnement. Hors, comme ce dernier évolue en permanence, nous sommes en perpétuelle adaptation.

Donc, vous comprendrez que: le moyen le plus simple d’amorcer un changement, C’est de faire en sorte que votre environnement soit en adéquation avec le comportement qu’on veut acquérir. Votre « changement » se fera alors sans trop d’effort.

Prenons un exemple autour de l’alimentation. Imaginons que dans une cuisine A, on puisse y trouver :

• des sodas dans le frigo,

• des placards remplis de paquets de pates, de biscuits et de bonbons,

• des paquets de chips sur le plan de travail,

Alors que dans la cuisine B, on y trouve plutôt :

• des légumes dans le frigo,

• des noix et des amandes dans les placards,

• Des fruits dans une corbeille.

Bon, quoiqu’il arrive, vous finirez par consommer ce que vous avez dans la cuisine.

On peut littéralement faire un inventaire de tous les environnements qui nous entourent,

Ce sont eux qui décideront principalement de notre capacité à changer.

Envie de débuter un changement alimentaire ?Dans quelques jours, je débute un atelier dans un groupe Facebook privé où il vous sera possible de suivre les vidéos de chez vous, à votre rythme et quand vous le souhaitez !

Besoin de plus de détails ?

Je vous envoie le programme mais ⚠️ la clôture des inscriptions se fait le 3 juillet !

Le prix de l’atelier a été fixé pour le rendre accessible à toutes.

Me contacter ?

➡️ blondel.delphine@gmail.com

Ou via le groupe

➡️Facebook : « Les astuces de Delphine et ses copines »

https://www.facebook.com/groups/453745628296735/?ref=share