Le meilleur outil anti-stress 

J’ai appris récemment qu’un américain parcourt la planète à la recherche des sons de la nature et recherche les zones exemptes d’anthropophonie (bruits humains).

D’après lui, ces zones sont extrêmement rares et se raréfient au rythme de l’industrialisation du monde.

Ce qui est intéressant, c’est son point de vue sur la chose.

Je cite ce bio-acousticien:

« Dans le silence, je sais qui je suis et ce que je fais ».

Personnellement, cela me conforte dans mon choix de ressourcement dans le silence intérieur. Cela demande de ne pas allumer la radio, la télé, couper les sources de musique…

Tout bruit, s’ajoute à notre brouhaha mental et l’accentue davantage et nous rend confus.

Quand j’ai besoin de réfléchir, quand je ne vois plus clair, je réclame le silence. 

Je préviens aussi mon entourage de mon besoin de silence radio ! J’adore cela et c’est pour moi une technique infaillible pour clarifier ma pensée.

Mes proches le savent et respectent ce choix: je leur en suis remplie de gratitude.

Pourquoi certains recherchent le bruit?

Il semble agir comme un élément rassurant, il sécurise. Le bruit agit comme un médicament inefficace et perfide car il accentue les tensions corporelles.

Le bruit est un tourbillon qui est un subterfuge pour ne pas se faire face.

La méditation invite au silence intérieur. Lorsqu’on n’y parvient les effets sur la santé sont bien concrets et démontrés par la science.

Notre concentration augmente 

Nos capacités cognitives s’améliorent 

La résistance au stress est meilleure

La dépression s’atténue 

➡️Il est également démontré que 2 heures de silence par jour favorisent la régénération des cellules de notre hippocampe qui est entre autres la zone de la mémorisation et de l’apprentissage.

➡️2 Minutes de silence complet permettent au corps de libérer les tensions de stress accumulées durant la journée.

Pensez-vous pouvoir trouver ces 2 minutes à défaut des deux heures ?

Je vous souhaite à tous d’implémenter cela dans votre quotidien et d’améliorer par de petits actes, la qualité de votre vie.

Vous entrez encore dans votre bikini ?

Le mois d’avril est là…et avec lui les conseils peu scientifiques des magazines féminins et autres pseudos coach minceur vont refleurir !

S’il vous plaît arrêtez de croire à la philanthropie des vendeurs de papier ou de cures miracles qui vous coûtent le quart du budget vacances !

Vouloir prendre soin de soi est une très bonne idée et si votre motivation se réactive avec le retour du soleil c’est une bonne nouvelle ! Par contre, vous devez savoir que « l’objectif bikini » est un des pire objectif car la motivation n’est pas située au bon endroit…et s’effondrera rapidement une fois la période estivale terminée.

Affiner sa silhouette prend du temps et c’est une démarche à long terme reliée à la volonté de se faire du bien, de manger de bons aliments, de comprendre le fonctionnement de votre corps et d’en respecter la physiologie pour en faire un allié plus qu’un ennemi. Cela demande souvent aussi de prendre soin de la relation à l’alimentation et à la place et l’importance qu’on lui accorde.

Cela demande également une réflexion sur notre identité: qui on est, qui on voudrait être …

Alors préparez votre sourire, vos barbecues, rassemblez vos amis, allez en terrasse et mangez ce qui vous fait plaisir avec les bonnes personnes.

Soyez cependant modéré, acceptez votre corps et ne le faites pas souffrir. Soyez fier de qui vous êtes et riez le plus possible !

ah oui, j’allais oublier, si vous ne rentrez plus dans votre maillot ou votre bikini: allez en acheter un 😊