Notre étonnant microbiote

Le microbiote est composé de bactéries et autres micro-organismes. Il pèse environ 2 kg chez l’adulte. On parle de 39.000 milliards de micro-organismes.

On ne connaît pas encore tous les rôles qu’il joue, mais ce dont on est certain c’est qu’il participe à notre équilibre biochimique, physique mental, psycho-affectif, intellectuel et énergétique (rien que ça !)

On sait qu’il

  • sert au développement et à la maturation du système immunitaire
  • est un lieu de production de neurotransmetteurs (dont 90% de notre sérotonine)
  • Participe à la synthèse de vitamines (K, B8, B12)
  • régule l’absorption des acides gras, du calcium et du magnésium
  • participe à la digestion grâce à la présence d’enzymes

On sait que l’obésité et le diabète sont caractérisés par une inflammation chronique dans laquelle le microbiote est impliqué.

Actuellement, l’idée est de développer des stratégies personnalisées, dans lesquelles l’apport de prébiotiques, probiotiques ou symbiotiques est adapté aux spécificités individuelles du patient. Et on espère également pouvoir agir préventivement à plus long terme.

Il ne s’agit pas non plus de prendre n’importe quel probiotique car chaque souche a des propriétés ciblées.

L’axe intestin-cerveau n’a pas fini de nous étonner. Prendre soin de sa santé intestinale passe avant tout par ce qu’on met en bouche et l’état émotionnel dans lequel on est pour manger.

Enfin, vous l’aurez compris, soigner l’état intestinal prend du temps et demande des actions qui ne concernent pas que l’alimentation.

Prenez soin de vos intestins !

Pourquoi voulez-vous maigrir ?

Derrière un désir de maigrir on trouve parfois des motivations très diverses plus ou moins secrètes. 

Ma pratique de plus de 24 ans m’amène à un constat: on a souvent tendance à focaliser tout son mal-être et l’origine de ses problèmes sur les kilos excédentaires.

Mais c’est un leurre car les problèmes ne viennent pas tous des kilos en trop et ne s’envoleront pas en même temps qu’eux.

C’est une erreur fréquente que de trop attendre d’une perte de poids. Chez certaines personnes, cette quête effrénée de la minceur est une fuite…de soi, de sa féminité, masculinité de sa sexualité ou d’autres choses dont on n’est pas toujours prêt(e) à prendre conscience.

La recherche d’une silhouette fantasmée peut finir par un épuisement, une dépression ou une demande d’actes chirurgicaux irréversibles, une prise de médicaments toxiques ou une accumulation de régimes de plus en plus draconiens et farfelus.

C’est pour cela qu’il est important de trouver les motivations à retrouver son poids juste. Il est important d’identifier des motivations intrinsèques et personnelles.

Un amaigrissement bien conçu 

prend du temps 

invite à un respect et une écoute du corps

améliore les fonctions digestives et neurométaboliques

améliore la confiance en soi

est un extraordinaire chemin de réconciliation avec son corps. 

En bref, chaque pas effectué sur le chemin de l’amaigrissement/amincissement renforce davantage l’image de soi, sans que la culpabilité et l’idée de manque de volonté ne viennent perturber la donne.

Un être humain est fait d’émotions, de sentiments, de pensées dont il faut tenir compte.

Avant tout cheminement vers un changement alimentaire, interrogez-vous en douceur et bienveillance sur vos motivations réelles.

Si cela vous parle, rejoignez-moi dans le groupe Facebook secret: LES ASTUCES DE DELPHINE ET SES COPINES 

https://www.facebook.com/groups/453745628296735/?ref=share

Brûlure et coup de soleil: la puissance des huiles essentielles

Le traitement en aromathérapie repose sur l’emploi d’huiles essentielles douées de propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Pour un résultat optimal, il sera utile de répéter l’application plusieurs fois dans la journée.

Les huiles essentielles dans cette indication sont :

– la Lavande Aspic (Lavandula spica): possède des propriétés

cicatrisantes et antalgiques.

– le Laurier Noble (Laurus nobilis): qui est anti-inflammatoire, analgésique et anti-infectieuse.

– le Bois de Rose (Aniba rosaeodora) Qui est analgésique mais surtout un antibactérien et un antiviral puissant. Le bois de rose provenant d’Amazonie est une espèce en voie d’extinction. On peut donc remplacer cette huile par l’huile essentielle de Bois de Hô

(Cinnamomum camphora Ct linalol) présentant des propriétés similaires.

Mélange 1 :

– HE Lavande Aspic : 60 gouttes

– He Bois de Hô : 20 gouttes

– HE Laurier Noble : 10 gouttes

– HV de Millepertuis : 10 gouttes

Conseil d’utilisation : Après avoir préala lement refroidi la brûlure sous l’eau froide (tiède)pendant au minimum 5 minutes, appliquez quelques gouttes de ce mélange au moins 5 fois par jour sur la brûlure. Cette formule rassemble des propriétés cicatrisantes, antidouleur et désinfectantes qui lui confèrent une grande efficacité.

L’huile végétale de millepertuis (qui en réalité est un macérât) est photosensibilisante et on ne s’expose plus au soleil après son application.

Mélange 2 :

– HE Lavande Aspic :

– HV Rose musquée :

– HV de millepertuis :

10 gouttes 10 gouttes 10 gouttes

Conseil d’utilisation : Appliquer ce mélange trois fois par jour pendant 10 à 15 jours. A défaut de lavande aspic, on pourra utiliser de l’huile essentielle de lavande vraie ou de lavandin.

Mélange 3:

HE de lavande aspic pure

Conseil d’utilisation : A défaut d’avoir un mélange pr t l’usage, on peut appliquer l’HE de lavande aspic pure sur la peau si la brûlure est peu étendue.

Appliquez deux gouttes de lavande aspic tous les quarts d’heure pendant 2-3 heures puis espacez à 3 fois par jour. Si la brûlure est étendue, la lavande aspic sera diluée 50% dans une huile végétale.

Ne partez plus en vacances sans votre trousse de base.

Quand la brûlure ou le coup de soleil est guéri, utilisez juste l’huile de rose musquée qui possède un pouvoir de régénération du derme qui est fabuleux.

Je me dégoûte !

Voilà ce que j’entends plus que d’habitude en consultation….

Si peu de personnes sont en perpétuelle administration pour leur plastique (mais on en connaît quand même 😄) il reste un fossé énorme entre cela et le fait de détester son corps !

C’est vrai qu’en venant me voir, l’idée est malgré tout de le changer, de le transformer en le délestant de plusieurs kilos.

Mais comment transformer un corps, l’affiner, le rendre plus mince si on le déteste ? Cela est impossible sur le long terme car on ne peux prendre soin de quelque chose de détestable.

Dans notre enfance, on ne nous a pas appris à aimer ce corps, à en prendre soin. Prendre soin de son corps c’est

⁃ le nourrir d’aliments de qualité

⁃ Le mouvoir sans l’épuiser

⁃ Le soigner, l’hydrater

⁃ Lui laisser du temps de repos

⁃ L’oxygéner correctement

Regardez ce corps habité par votre âme, qu’appréciez-vous ?

Vos yeux ? Vos jambes? Votre cou?

Qu’appréciez-vous moins ?

Honorez votre corps, remerciez le pour sa coopération aux divers événements de votre vie. Rendez les armes et cessez cette guerre contre vous même !

Profitez de votre corps et surtout respectez-le comme vous prenez soin de vos objets précieux.

Les belles personnes ne sont pas celles qui ont certaines mensurations mais celles qui s’acceptent. Par rayonnement, elles autorisent les autres à briller.

La vraie liberté c’est celle que l’on s’octroie sans dépendre de l’avis des autres.

Je cite ici Laurent Gounelle dans l’homme qui voulait être heureux

❝ Ce qui plaît aux [autres], c’est ce qui émane de votre personne, c’est tout. Et cela découle directement de l’image que vous vous faites de vous-même.

Quand on croit quelque chose sur soi, que ce soit en positif ou en négatif, on se comporte d’une manière qui reflète cette chose.

On la démontre aux autres en permanence, et même si c’était à l’origine une création de l’esprit, cela devient la réalité pour les autres, puis pour soi. […]

Ce que vous vivez a pour origine ce que vous croyez. ❞

vous pouvez me rejoindre dans un groupe secret Facebook :  » les astuces de Delphine et ses copines  » on y partage des astuces, des recettes, des idées…