L’ennemi principal de notre santé : le sucre

Je ne vous apprends rien en vous disant que le sucre est une substance qui peut engendrer une forme de dépendance.

Les industriels ont identifié notre plus grande faiblesse : le sucre raffiné.
Associé à de la graisse et/ou a du sel, ils arrivent à nous rendre dépendants en ciblant la partie de notre cerveau responsable de l’addiction…

C’est pour cette raison, qu’aujourd’hui, vous n’arrivez pas à résister à l’appel du sucre sous différentes formes.

Le cerveau, déréglé, est constamment en recherche de sucre, car il est synonyme de plaisir pour lui.

Ce qui va amplifier votre besoin (dopamine) à vous en procurer comme une « droguée » en manque.

Plus vous consommez du sucre, plus votre corps vous en réclame.

Et plus on en consomme, plus le risque de développer certaines maladies ou problèmes augmente.

⁃ résistance à l’insuline

⁃ Prise de poids

– Dépression

⁃ Manque de concentration

⁃ Maladie cardiovasculaires

⁃ Hypertension

⁃ Obésité

⁃ Les caries

⁃ Inflammation

⁃ Reflux gastrique

– Réduction de l’immunité

⁃ Troubles intestinaux (déséquilibre du microbiote)

⁃ Diabète de type 2

⁃ Troubles cardio-vasculaires

⁃ Vieillissement prématuré de la peau

⁃ Humeur variable

⁃ Troubles de la concentration, de la mémorisation

⁃ …


C’est pour cela que vous devez AGIR maintenant !

Ce 16 janvier 2023, débute une nouvelle formation coaching LDS Libre du sucre dont le but est d’apaiser la relation au sucre.

Le prix est de 190€ si un acompte est réglé avant fin 2022. Le prix sera ensuite de 280€ dès 2023.

Cliquez ici pour le contenu

Un coaching qui allie

– Formation quotidienne pour comprendre accessible à vie. (vidéo, podcast, documents, recettes)

3 rendez-vous zoom en direct (accessibles en replay)

Un coaching de groupe pour le soutien

Pour obtenir le programme hyper détaillé , n’hésitez pas à me contacter. Le nombre de place est limité.

👉🏻Par mail: blondel.delphine@gmail.com

👉🏻Par messenger : Delphine Blondel

👉🏻Par sms: 0496255645

LDS

Les régimes ne sont pas la réponse !

Perdre du poids durablement sans un soutien d’amour de soi me semble compliqué. En tout cas, cela me paraît impossible à long terme.

Je veux dire que vous pouvez, mais ce ne sera pas une solution durable.

Comment êtes-vous arrivée à votre poids actuel ?

Ce n’est pas uniquement en mangeant, c’est moins simple que cela n’est-ce pas ? (on répète aux gens que pour maigrir « il suffit » de manger moins et de faire du sport).

Vous avez atteint le poids auquel vous êtes maintenant en vous abandonnant, en vous laissant tomber, en vous négligeant…

Au lieu d’être avec vos sentiments, vous les avez mangés et engourdis.

Au lieu de prendre soin de vous, vous avez fait passer les besoins des autres avant les vôtres. 

Et cela ne s’est pas passé qu’une seule fois ! Vous avez multiplié ces comportements parce que vous ne pensiez rien pouvoir faire d’autre.

Vous pouvez choisir d’en finir ici aujourd’hui et de choisir différemment pour la suite de votre vie.

Ce dont vous avez PROFONDÉMENT envie, ce n’est pas une perte de poids, c’est un retour à vous.

Vous voulez vous sentir à nouveau chez vous dans votre propre corps… ou peut-être, pour la première fois. 

Il ne s’agit pas d’un simple calcul de calories ou de regarder uniquement ce qui entre dans votre bouche.

Quand vous allez arrêter de vous anesthésier, de nombreuses choses vont remonter à la surface.

–       les peurs.

–       les sentiments. 

–       cette envie de saboter.

–       Tout ce malaise. 

–       Tous les motifs toxiques que vous avez évités et auxquels vous ne faites pas face. 

–       Tous les rêves que vous avez mis en attente. 

– Toutes les parties de vous-même que vous avez reniées, rejetées et occultées

–       Toutes les croyances que vous avez prises qui ne servent plus votre vision pour votre vie.

– Toutes les limites qui sont dépassées sans contrôle.

La perte de poids est un retour à vous et pour vous. 

C’est inconfortable ? Absolument. 

Est-ce que tu es capable d’affronter ce qui doit être affronté pour que tu n’aies plus jamais à te soucier de ton poids pour le reste de ta vie et pour que ce soit LA DERNIÈRE FOIS ? Je le souhaite de tout cœur.

Je vous invite pour la dernière fois cette année, à faire ce chemin, ENSEMBLE à l’occasion de la formation « mangeuse apaisée ». Il reste quelques places pour 2022.

Tu peux venir dans mon groupe

Mon groupe Facebook

Ou envoie-moi un mail: blondel.delphine@gmail.com

Le meilleur des coupe-faim

Pourriez-vous me conseiller un « coupe-faim »?

Cela fait partie des questions que j’ai le plus entendues en consultation.

Peut-être avez-vous déjà souhaité également consommer cette pilule miracle qui couperait ce que vous pensez être de la faim?

Sachez que c’est précisément PARCE QUE VOUS NE RESSENTEZ plus la faim que cette envie arrive ! (Si si je vous assure !)

Je m’explique

Les deux grandes explications à cette impression d’avoir faim tout le temps sont:

1. Manger tout le temps, et des aliments faisant varier fortement la glycémie

2. Manger pour anesthésier des émotions trop inconfortables.

3. Un mélange des 2 premières explications (le plus souvent)

Ce dont vous avez besoin n’est dès lors PAS d’un coupe-faim mais d’un OUVRE-FAIM ! (Je n’ai pas dit apéritif)

C’est en mangeant que vous couperez votre faim ….oui je sais cela fait un peu lapalissade mais en réalité cela ne l’est pas (voir point 1)

Comment faire ? Voici 3 astuces qui vous aideront sans aucun doute.

– Boire régulièrement et suffisamment d’eau (le conseil peut sembler banal et pourtant l’appliquez-vous?)

⁃ En mangeant de vrais aliments, le moins transformés possibles en ayant la sensation de faim. (Au début, sans compter ni peser mais en mangeant lentement).

⁃ En respectant votre corps, votre tube digestif en lui offrant un temps de repos suffisant sans manger. (À vous de modifier progressivement ce délai si besoin).

C’est surtout en mangeant mieux que l’on peut re paramétrer les vraies sensations de faim qui sont des informations utiles et nécessaires à ne pas confondre avec la faim émotionnelle.

Ah ces émotions qui nous dérèglent tellement de choses !

Et pourtant, quand on apprend à les écouter, à les ressentir sans s’identifier à elles, on peut en faire nos meilleures alliées.

C’est le thème de ma prochaine formation et si vous voulez être tenue au courant: rejoignez ma liste d’émail VIP.

https://delphineblondel.podia.com/

Ou alors retrouvez-moi dans mon groupe Facebook

https://www.facebook.com/groups/453745628296735/

Une erreur trop fréquente

Dans la démarche de réduire le sucre de leur alimentation, il est fréquent de voir les gens se tourner vers les glucides au goût non sucré mais contenant de l’amidon raffiné qui se transforme rapidement en sucre.

Cet excès de zèle les place alors dans un désarroi compréhensible car ils n’ont pas l’impression de manger du sucre.

Ces glucides sont encore étiquetés « lents » ou « complexes » alors que cette appellation n’est plus correcte.

Parmi ces aliments, on retrouve

-le pain blanc

-les pains précuits

-les galettes de riz, de maïs ou autres céréales précuites

-les riz précuits

-les pâtes précuites

-les pâtes blanches

-les amidons trop cuits

-…

Le 16 janvier prochain débute un coaching-formation LIBRE DU SUCRE

1️⃣ formations sur différents thèmes afin de vous apprendre à gérer vous-même votre consommation de sucre. Par exemple

-la gestion des émotions,

-l’index glycémique,

-réduire l’impact du sucre sur la glycémie,

-astuces pour réduire la dépendance…

accessibles à vie

2️⃣ coachings de groupe via zoom afin de répondre à vos questions et garder votre motivation.

3️⃣ recettes et menus pour 15 jours : matin-midi-soir-collations-soupes

4️⃣ l’accès à un groupe Facebook

5️⃣ la possibilité de me contacter et de me poser des questions 7j/7 durant le coaching

Si cela vous parle, envoyez-moi un mail et je vous transmettrai le programme complet.

blondel.delphine@gmail.com

STOP aux photos avant-après en nutrition !

La pire des humiliations est pour moi les photos avant après une perte de poids ! Bien que motivantes au premier abord, cela reste quelque chose de personnel. L’évolution, la progression d’un comportement, d’un mental ne devrait jamais être évaluées à l’aune d’une perte de poids et encore moins d’une photo !

Que se passe-t-il dans la tête de la personne qui reprendra du poids? Car on le sait, il est facile de déclencher une perte et encore plus facile de reprendre…

Que se passe-t-il dans la tête de la personne qui a besoin de temps pour changer?

Que se passe-t-il dans la tête d’une femme qui doit suivre un traitement hormonal pour une FIV, un cancer, une thyroïde instable….

Que se passe-t-il dans la tête d’une femme qui est enceinte, qui vient d’accoucher, est en pré-ménopause ou en ménopause ?

Que se passe-t-il dans la tête d’une enfant, d’une adolescente qui prendra inéluctablement du poids durant sa croissance ?

Si on arrêtait de se peser…

Si on arrêtait de se comparer

Et si on commençait à s’accepter pour mieux avancer ? laissons les « avant-après » à d’autres professions !

Rejoignez-moi dans le groupe FB Les astuces de Delphine et ses copines

Fatigue, sommeil et gestion du poids

Perdre du poids en dormant : rêve ou réalité ?

Ces dernières années, plusieurs recherches scientifiques ont montré qu’un sommeil de qualité est essentiel pour perdre les kilos superflus, pour maigrir. Autrement dit, il est grand temps d’inclure à votre régime minceur, en plus du bonne diététique et de l’exercice physique, un sommeil réparateur! 

1. LES GRAISSES ET LES SUCRES

Le fait de mal dormir, d’avoir du mal à s’endormir, de se réveiller constamment, de ronfler sont des signaux d’alarme qui permettent de détecter des troubles métaboliques tels que les triglycérides et l’hyperglycémie (graisses et sucres) et, par conséquent, l’excès de graisse localisé et l’hypertension.

2. DIABÈTE

La quantité de sommeil a une relation directe avec la régulation de l’insuline. Même quelques nuits de mauvais sommeil peuvent entraîner une résistance à l’insuline et donc, à long terme, vous prédisposer au diabète.

3. STRESS

Le sommeil régule le cortisol, l’hormone du stress. Un sommeil réparateur diminue le taux de cortisol, alors qu’au contraire, si ce taux reste élevé, il entraîne une augmentation de la glycémie, de l’hypertension ainsi que des sautes d’humeur, de l’irritabilité et l’envie de manger. 

4. POIDS EXCESSIF

Insuline, cortisol, comme nous l’avons vu, mais aussi ghréline et leptine.Toutes sont des hormones qui transmettent la sensation de faim et de satiété, et influencent l’appétit et le stockage des graisses.

Une étude a même montré qu’après seulement deux nuits avec seulement 4 heures de sommeil, l’hormone de la faim, ghréline, augmentait de 28 % tandis que l’hormone de la satiété, leptine, diminuait de 18 %.

5. DÉSÉQUILIBRES HORMONAUX

Le sommeil stimule la production de l’hormone de croissance. Pour les enfants, elle est essentielle au développement, tandis que pour les adultes, elle régule la relation entre la masse musculaire, osseuse et graisseuse. Un manque de cette hormone entraîne non seulement un déséquilibre de la masse corporelle, c’est-à-dire qu’elle diminue la masse musculaire et augmente la masse grasse, mais a également des effets négatifs sur l’humeur et la perception de son propre bien-être.

Moins vous dormez, plus vous mangez (et vice versa).

Peut-être est-ce dû à des déséquilibres hormonaux ou au stress, mais ce qui est certain, c’est que ceux qui dorment peu mangent plus. Non seulement le métabolisme ralentit, mais ils ont plus faim et, comme si cela ne suffisait pas, le corps a besoin de plus d’aliments énergétiques, de glucides et de graisses. 

Si le manque de sommeil entraîne des troubles alimentaires et l’obésité, l’inverse est malheureusement également vrai. Les personnes en surpoids sont certainement exposées à des troubles du sommeil tels que l’apnée du sommeil, l’une des principales causes des réveils fréquents qui empêchent un bon repos.

Que pouvez-vous faire pour bénéficier d’un sommeil de qualité ? 

Une alimentation équilibrée et saine aide à bien se reposer. Il est important de prendre des repas légers et digestes, surtout à l’heure du dîner, et si nécessaire de l’anticiper pour avoir le temps d’éliminer les graisses et les calories avant de se coucher. En outre, laisser passer plus de 8 heures entre le dîner et le petit-déjeuner stimule la lipolyse, c’est-à-dire l’élimination des graisses, car cela met l’organisme en réserve et aide alors à brûler les graisses !

Une attention particulière doit être en même temps accordée à tous les aliments qui contiennent de la mélatonine, l’hormone du sommeil qui aide à perdre du poids. Des études ont montré que la mélatonine stimule la production de « graisse beige ».

Les personnes en surpoids ont une dette de graisse beige qui peut, par conséquent, être stimulée par la prise de mélatonine. À noter que la mélatonine peut être incluse dans le régime alimentaire sous la forme d’un complément. Cette hormone est plus efficace lorsqu’elle est prise par le biais d’aliments qui en contiennent naturellement.

Pour finir, retenez que la quantité de sommeil est toujours liée à la qualité du sommeil. Nous pourrions dormir 10 heures d’affilée, mais si nous dormons mal, nous n’en tirerons aucun bénéfice, au contraire… mal dormir est très souvent la cause de nombreux troubles nerveux, alimentaires et aussi cognitifs…

Si cela vous parle et vous intéresse, j’ai créé une formation sur le sujet accompagnée des recettes pour chacun des repas de la journée.

Vous pouvez accéder au programme de la formation en cliquant ici. Lien vers le programme

La formation SLEEP ou mieux manger pour mieux dormir travaille sur 3 axes:

– nourrir le cerveau correctement afin de favoriser la production de neurotransmetteurs.

– une alimentation anti-inflammatoire

– un équilibre du microbiote intestinal.

Vous recevez également des recettes, des conseils généraux, une liste d’huiles essentielles pour soutenir le sommeil, une respiration guidée….

La formation est accessible 24h/24 à vie

Le tarif préférentiel est temporaire.

Actuellement 70€ et 99€ dès novembre

SLEEP

Le manque de temps…

J’ai la croyance que l’avenir appartient à ceux qui s’accordent de plus en plus de temps pour façonner leur vie comme ils le souhaitent.

Lorsque l’on interroge les gens sur les raisons pour lesquelles ils ne réalisent pas leurs rêves, on obtient comme réponse : le manque d’argent et surtout le manque de temps. Et cela résonne comme une des pires excuses.

J’ai également utilisé cette excuse trop souvent. On perçoit le bonheur de manière trop quantitative et insuffisamment qualitative.

La plupart des gens ne semble pas s’accorder le temps suffisant pour vivre. Ils vivent à côté de leur vie, ou pire, il la fuient et se fuient eux-mêmes. Les personnes en fuite n’ont jamais assez de temps pour jouir pleinement de leur bonheur. Parfois elles sont peut-être capables de se donner l’illusion du bonheur, mais elles ne peuvent pas être vraiment heureuses.

Le bonheur jaillit d’une force intérieure que nous avons construite en conscience, étape par étape en y mettant du coeur et la volonté nécessaire.

Personne n’arrive à extorquer le bonheur et il ne se situe pas dans l’impatience. La précipitation alimente la peur et nous déconnecte de nous.

Je pense avoir été par le passé, la personne la plus impatiente du monde.

Maintenant, je me remémore ces conseils reçus dès que nécessaire :

1. Prendre le temps d’identifier dans le corps ce qui se passe en respirant lentement.

2. Prendre le temps de décider seule pour ne plus dépendre du regard d’autrui.

3. Prendre le temps de passer du temps dans le silence.

4. Prendre le temps de célébrer de ce qui est là (résultat, moment, …) avant de commencer la chose suivante.

Finalement avec l’âge, on refuse de gaspiller du temps à des choses qui ne nous plaisent plus ou que l’on a précédemment accepté sans conviction.

Avec cette démarche on peut se rendre compte qu’un morceau de chocolat a un goût très différent si on prend le temps de le garder longtemps en bouche. On peut également se rendre compte qu’un moment de partage simple fait partie des meilleurs moments de vie…

Prenons le temps d’aimer, de partager, d’échanger, de rire, de créer, de nous reposer, de nourrir notre esprit et notre corps…

Si vous êtes une femme, n’hésitez pas à nous rejoindre dans le groupe « les astuces de Delphine et ses copines »

https://www.facebook.com/groups/453745628296735/