Se battre contre son poids…

Si vous êtes frustrée ou que vous vous détestez de ne pas être là où vous voulez être, alors c’est que vous vous y prenez mal !

…… Laissez-moi vous expliquer.

Pour envisager un changement et une croissance, nous avons besoin

1. d’une vision claire

2. d’un environnement adéquat

3. de dépasser les résistances du mental (qui sont plus fortes chez les personnes qui réfléchissent beaucoup)

Or, lorsque vous vous détestez ou que vous enviez d’autres personnes, vous vous nourrissez de haine, de frustration, de jalousie…de quoi empêcher l’atteinte de vos objectifs.

Après avoir exclu un problème métabolique ou hormonal, j’entends des femmes me dire: « je ne comprends pas pourquoi je stagne », « je fais pourtant tout ce qu’il faut ».

Vouloir comprendre à tout prix dans cet état d’esprit, envier autrui, se victimiser ou se battre est exactement ce qui vous maintient coincée.

« Des années que je me bats avec mon poids », « des années que je lutte… »

Énergiquement, vous attirez ce que vous vibrez.

Vos pensées créent vos émotions qui modifient la chimie de votre corps.

Tentez plutôt de trouver de la compassion pour vous-même (ahhhh mais c’est difficiiiiiile pour soi et tellement facile envers les autres) et où vous êtes en ce moment.

Trouvez de l’empathie pour vous-même et pour tout ce que vous êtes et avez été.

La compassion envers vous est le nutriment dont vous avez besoin pour progresser. Se détester vous maintient dans une boucle de rétroaction négative sans fin.

Prenez le temps d’examiner en quoi vous êtes encore trop dure et exigeante avec vous-même et voyez si vous pouvez y placer de la

compassion à la place.

Si cela vous dit, rejoignez mon groupe Facebook

Accès au groupe ici

Il faut que je mange mieux !

Vous connaissez cette envie? Cette injonction ?

Vous formulez parfois ce genre de phrase?

Le problème des « il faut que… » en nutrition et dans la vie en général, c’est leur potentiel culpabilisant et cette sensation qu’on ne fait jamais assez bien !

• il faut que je mange plus de légumes;

• il faut que je mange mieux;

• il faut que je mange moins de sucre

• il faut que je cuisine plus.

Je vous laisse compléter cette liste vous-même et vous invite à réfléchir à la notion de choix et d’engagement.

Le « pourquoi » on veux changer des choses.

Voici quelques questions à vous poser si vous souhaitez modifier certaines de vos habitudes.

1. Pourquoi ? Quelle(s) motivation(s) ?

2. Vous sentez-vous capable de le faire?

3. Ce changement est-il en accord avec vos valeurs?

4. Ressentez-vous du plaisir ou de la satisfaction à mettre en place cette nouvelle habitude ?

Si votre motivation est personnelle et que vous répondez oui aux questions 2,3 et 4: vous êtes sur le bon chemin.

Il vous faut de

✅l’engagement,

✅de la persévérance

✅et de la répétition.

Le reste suivra naturellement sans culpabilité ni sensation de ne pas être « assez ».

Vous pourrez dire: je choisis de manger plus de légumes car cela me fait sentir mieux et je prends soin de mon corps.

Et quand ça foire? Et bien on se dit juste qu’on fera mieux la prochaine fois sans se le reprocher mais avec le même engagement qu’au départ !

Soyons bienveillants envers nous, mais ne fuyons pas les engagements.

Vous me suivez déjà sur Instagram ?

Cela me ferait plaisir de vous y retrouver

delphine_blondel