Surpoids et vitamine D


On sait déjà que la vitamine D est capable de modifier l’expression de presque 300 gènes chez l’humain. Et bien qu’on ne sache pas encore s’il s’agit d’une cause ou d’une conséquence, plusieurs études font le lien entre l’obésité et le manque de vitamine D. 

Une étude très récente sur 16 semaines de l’European Journal of Nutrition (janvier 2019), suggère que l’explication pourrait se situer à l’action de la vitamine D sur les adipokines, des molécules sécrétées par le tissu adipeux et impliquées la régulation de l’appétit, la dépense énergétique, le métabolisme des graisses et du glucose. D’ailleurs, lorsque la production des adipokines n’est plus régulée correctement, une résistance à l’insuline, un diabète de type 2 peuvent apparaître. 

Le manque de vitamine D peut nuire à votre santé et influencer le risque de maladies chroniques (cancers, maladies cardiovasculaires, maladies auto-immunes, arthrose…). 

Le déficit en vitamine D semble impacter également le poids. Corriger le statut en vitamine D, sans avoir un effet miracle, peut donc 

aider les personnes en surpoids/obèses à la fois à perdre de la graisse corporelle dans le cadre d’une alimentation saine et à améliorer leur santé métabolique. 

aider à la stabilisation en normalisant le taux de leptine (hormone qui régule l’appétit).

Avant toute supplémentation, il faut faire doser votre niveau de vitamine D. Évitons également les doses hebdomadaires ou bi-mensuelles au profit de plus faibles doses quotidiennes.

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s