Je ne veux plus vivre dans l’urgence…

Vous avez certainement déjà vu ou entendu parler de la matrice d’Eisenhower. Celle-ci définit en abscisse et en ordonnée la notion d’importance et celle d’urgence.

Ainsi, il existe 4 quadrants définissant une tâche importante et urgente ; une tâche importante mais non urgente (le top des quadrants); une tâche urgente mais non importante ; et une tâche ni urgente, ni importante peut-être reportée à plus tard…Bref vous avez compris.

La plupart des gens vivent constamment dans l’urgence de choses importantes ou pas ! On délaisse le quadrant essentiel qui est de vivre pour ce qui est important en limitant la notion d’urgence.

C’est devenu une telle habitude que certaines personnes ne peuvent que fonctionner avec cette adrénaline de l’urgence qui leur donne l’impression d’être important et en vie !!

Bien sûr, on y va tous dans ce quadrant mais c’est le temps qu’on y passe qui modifie radicalement notre qualité de vie.

Imaginez-vous travailler uniquement sur des choses IMPORTANTES mais non urgentes…c’est le kiff non ?

Le choix de vivre autrement est une possibilité !

J’ai longtemps vécu dans le stress et bien sûr il m’arrive encore de le côtoyer régulièrement mais il y a quelques années, j’ai fait le choix de lui laisser le moins de place possible.

Pour ce faire, je m’interroge souvent sur l’importance qu’ont les choses pour moi.

⁃ Est-ce important ?

⁃ Cela sera-t-il encore important pour moi dans 1 mois? 1 an?

⁃ Est-ce que cela touche à une valeur importante que je défends ?

Dans les actions que j’ai mises en place, rien de très original mais cela a vraiment été utile pour limiter cette sensation de vivre dans l’urgence et le stress permanent.

  • Je ne regarde plus aucun journal télévisé et n’écoute plus le journal parlé
  • Je programme mes menus pour 5 jours et je cuisine souvent pour plusieurs repas à la fois. (2 jours pour des restes ou imprévus)
  • Je planifie mes objectifs à la semaine et à la journée : maximum une tâche urgente par jour pour passer à l’important ensuite.
  • Je médite chaque jour car même si je crois que je n’ai pas le temps, je sais qu’occulter cela va me mettre dans un état d’esprit qui me rendra moins productive.
  • Je pratique la cohérence cardiaque
  • Je répète mon mantra dès que je sens que le stress me gagne.
  • Je ressens beaucoup de gratitude pour tout ce que j’ai et pour les magnifiques personnes que je rencontre.
  • J’ai augmenté et espacé le temps de mes consultations (avant il m’arrivait de ne pas avoir le temps de boire ou de faire pipi entre deux, ce qui rendait mon approche pas très cohérente 😏).
  • Toujours en cours d’apprentissage: je lâche prise si je ne peux agir sur quelque chose. Disons qu’avec le temps le délai de la décision de lâcher se raccourcit.
  • J’ai accepté le fait que je ne pouvais pas aider une personne qui ne veut pas s’aider elle-même.

Ne croyez pas que je sois parfaite, mais prendre conscience du chemin parcouru est vraiment enivrant et me remplit de joie.

L’IMPORTANT est différent pour chacun de nous. Il est fait de nos valeurs: la famille, l’amitié, liberté, bienveillance, sérénité, courage, persévérance, dépassement de soi, authenticité….

Vivre pour l’important et non pour l’urgent, c’est vivre en cohérence avec nos valeurs.

Et vous ? Quelles sont vos valeurs ? Y accordez-vous du temps?

N’hésitez pas à m’envoyer un message si cet article vous a inspiré. Si vous avez des astuces d’organisation pour quitter l’urgence, venez les partager dans le groupe Facebook « les astuces de Delphine et ses copines ».

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s