Compulsions? Découvrez le secret du Bliss Point

Vous est-il déjà arrivé de craquer, d’avoir des compulsions pour un aliment ? Et puis de ressentir ensuite un apaisement plus ou moins accompagné de culpabilité ?

La recette pour nous rendre accro à l’alimentation est connue des compagnies agroalimentaires. Il s’agit d’un savant dosage d’un trio gagnant « sucre, graisse et sel ».

Dans la nature, on ne trouve pas d’aliments qui cumulent ces trois éléments. Par contre, les trois réunis font atteindre ce que le Docteur Moskowitz, chercheur et psychophysicien américain nomme « Le BLISS POINT » ou point de félicité en français. C’est un seuil où nous ressentons un bonheur (certes fugace) intense qui nous pousse à réitérer l’expérience et à augmenter notre consommation d’un aliment.

Dans le trio sucre-sel et graisse, chacun joue son rôle

– Le sucre, goût ancré dès le ventre de notre mère, crée un feu d’artifice cérébral en activant les 10 000 papilles gustatives.

– La graisse peut également créer cela d’autant plus qu’elle est sous forme solide (fromage).

– Quant au sel, il ne crée pas d’addiction à proprement parler mais fait partie des condiments cache-misère : conservateur, masque les mauvais goûts, stimule l’envie de sucre par effet de contraste…

Il existe différents types d’addictions : au sucre, au sucre/graisse, au pain, aux pâtes, aux édulcorants, aux fromages,…

En tant que professionnelle de la santé, mon travail consiste aussi à sensibiliser et conscientiser les gens. C’est une fois que l’on a pris conscience de sa dépendance que l’on peut agir. Cela s’appelle un « sevrage » qui provoquera des symptômes de manque que l’on peut minimiser mais pas éviter.

Comment savoir si vous êtes dépendant ?

Le meilleur moyen de savoir si on est dépendant de quelque chose c’est de tester. Il faut se passer de l’aliment/boisson environ 7 jours et voir ce qu’il se passe. Si vous ressentez un manque important et si votre humeur, votre peau, votre moral ou votre sommeil sont affectés.

Une autre technique consiste à s’observer : quels sont les aliments pour lesquels vous ne ressentez pas de satiété ?

Le frein, l’excuse la plus avancée est : oui mais je suis un/une épicurien(ne) et la notion de plaisir ! mais vous devez savoir qu’une addiction a l’apparence d’un plaisir mais n’en n’est pas un !

Sans addiction, le plaisir de manger est nettement supérieur !

Dès janvier 2021, je démarrerai un coaching Libre du sucre (LDS), les candidatures sont ouvertes aux femmes qui souhaitent y participer. Vous serez dès lors, informée en priorité par mail des dates et conditions dès qu’elles seront fixées : Laissez-moi un message par mail (blondel.delphine@gmail.com) et n’oubliez pas de rejoindre mon groupe facebook « Les astuces de Delphine et ses copines ».

https://www.facebook.com/groups/453745628296735/

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s