Une erreur à éviter pour atteindre un objectif

Se fixer des objectifs et les atteindre…a priori c’est motivant. J’ai d’ailleurs fonctionné longtemps de cette manière. Mais ce qui est dommage avec cette vision des choses, c’est le peu d’intérêt porté à la relation que l’on a avec nos objectifs.

Elle est si importante, que c’est presque elle seule qui décide de si oui ou non, nous progresserons vers une meilleure version de nous-même.

Longtemps, ma façon de penser fut assez étriquée, binaire et j’imagine ne pas être la seule :

La démarche s’articulait en deux points:

Le premier, vouloir atteindre les objectifs que l’on se fixe, les rêves que l’on a.

Le second, chercher le moyen le plus simple d’y parvenir.

Conséquence de ces deux points ?

Soit on se fixe des objectifs qui nous demandent relativement peu d’effort.

Soit on attend d’avoir une sorte de certitude absolue de pouvoir accomplir cet objectif très ambitieux avant de se lancer.

Résultat : on ne part pas en quête d’objectifs « possibles » mais en quête d’objectifs « probables ».

Honnêtement, c’était quand la dernière fois que vous vous êtes fixé un objectif que vous ne pensiez pas vraiment être capable d’atteindre ? Si l’on pense comme tout le monde, pourquoi se fixer de tels objectifs ?

Il n’y a aucune garantie, se lancer représente presque une perte de temps, non ?

Sauf qu’il me semble qu’on se fourvoie…

Non, le sens premier d’un objectif n’est pas de l’atteindre. Et c’est inhibant de penser cela, précisément parce que cela nous empêche de partir en quête d’objectifs bien plus ambitieux.

Alors si ce qu’on veut rechercher n’est pas d’atteindre à tout prix l’objectif, que faudrait-il faire?

Je vous propose de troquer cette vision contre celle qui vous invite à « devenir le type de personne capable d’atteindre un objectif »

Donc, je me répète :

Le vrai sens d’un objectif n’est pas de l’atteindre, mais de devenir le type de personne qui devient capable de l’atteindre.

Un objectif est simplement une opportunité de développement personnel, un moyen de tester nos capacités, et de devenir une meilleure personne durant le voyage.

La bonne nouvelle ?

Lorsqu’on met son focus sur l’identité, plutôt que sur le résultat final, il n’y a plus d’échec possible. Le seul véritable échec devient le fait de ne pas tout mettre en oeuvre pour progresser et atteindre le sommet.

Ce que vous avez à faire pour réussir, c’est y croire, et tout donner.

Mais une fois de plus, la peur de l’échec n’est plus à craindre…

Le résultat est éphémère, seule la croissance sera pérenne.

Alors, cessons de nous laisser avoir par cette peur de l’objectif impossible.

Tant que nous nous donnons les moyens de progresser, on réussit !

Savoir si l’objectif est atteint ou non, on s’en fiche. C’est la personne que l’on devient qui importe le plus.

Si vous n’êtes pas encore dans le groupe Facebook « les astuces de Delphine et ses copines », rejoignez-nous.

https://www.facebook.com/groups/453745628296735/?ref=share

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s