7 bienfaits trop peu connus du brocoli

Un de mes enseignants en nutrition, le regretté Stevo Solaja, disait de lui qu’il était bien plus qu’un légume.

Delphine, disait-il, as-tu mangé ton « brocoli cru » (prononcer crrrrou) aujourd’hui ?

Bien sûr que non que je ne mangeais pas de brocoli cru ! J’avais bien sûr essayé un, deux jours tout au plus. Mais c’était juste impossible.

Par la suite, l’achat de mon extracteur de jus a changé la donne.

Non, je n’en mange pas tous les jours mais quelle facilité d’ajouter du brocoli dans n’importe quel jus !

La composition du brocoli est assez exceptionnelle: vitamine C, K, B9, calcium, magnésium, potassium, antioxydants et des composés bénéfiques à la santé : les isothiocyanates, dont le célèbre sulforaphane.

Sa consommation régulière permettrait de réduire l’incidence de certains cancers comme celui du sein, de la prostate ou du côlon.

Pourquoi le brocoli cru serait-il meilleur que le cuit?

Un peu de chimie pour comprendre: le brocoli contient des molécules appelées glucosinolates et une enzyme, la myrosinase. La myrosinase permet de transformer les glucosinolates en sulforaphane. Mais la myrosinase est très sensible à la chaleur. Les cuissons habituelles (bouillir, micro-ondes) diminuent les quantités de glucosinolates dans le légume. La cuisson vapeur semble plus adaptée.

Alors comment faire ?

• mangez le cru si vous aimez ou si vous avez un extracteur de jus

• préférez la cuisson vapeur au bouillon ou au micro-ondes, ou basse température

• laissez reposer les morceaux de brocoli finement coupés avant de les cuire (entre 30 et 90 minutes car cela augmente la quantité de sulforaphanes)

Il y a encore plein d’autres bonnes raisons de consommer du brocoli:

⁃ la teneur en lutéine et la zéaxanthine, deux antioxydants présents dans le brocoli ont fait leurs preuves quant à l’action préventive qu’elles exercent sur notre vision.

⁃ Par sa composition en Vitamine B9, il peut réduire la quantité d’homocystéine (facteur de risque cardio-vasculaire) et apporte du kaempférol, un flavonoïde qui présente une activité apoptotique des cellules cancéreuses.

Loin de moi l’idée d’avoir été exhaustive dans cet article mais si l’envie de mettre davantage le brocoli dans votre assiette vous est venue, mon objectif est atteint.

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s